L’arthrose un trouble fréquent quel que soit l’âge du cheval

Résumé

Vous remarquez que votre cheval est moins performant au travail, ou même qu’il boite ? Il est possible qu’il souffre d’arthrose. Malgré ce que beaucoup de cavaliers peuvent penser, l’arthrose ne touche pas uniquement les chevaux âgés. Néanmoins, et bien qu’elle soit assez fréquente, l’arthrose n’est pas non plus une fatalité…. Zoom sur les moyens […]

Sommaire

Vous remarquez que votre cheval est moins performant au travail, ou même qu’il boite ? Il est possible qu’il souffre d’arthrose. Malgré ce que beaucoup de cavaliers peuvent penser, l’arthrose ne touche pas uniquement les chevaux âgés. Néanmoins, et bien qu’elle soit assez fréquente, l’arthrose n’est pas non plus une fatalité….  Zoom sur les moyens de la dépister et de la traiter chez le cheval. 

Qu’est-ce que l’arthrose et comment affecte-t-elle les chevaux ?

L’arthrose (ou l’ostéo-arthrose), également appelée “affection dégénérative articulaire”, est une maladie qui touche les articulations. Elle est fréquente chez les humains, mais aussi chez les chevaux dont les articulations (selon les disciplines, comme le saut d’obstacle ou la course) peuvent être mises à rude épreuve.   Plus précisément, l’arthrose chez le cheval va se manifester sous la forme d’une dégénérescence progressive du cartilage et des os d’une articulation. Elle se traduira donc par une boiterie, des raideurs, des difficultés à se mouvoir et parfois même à manger.  Si elle est souvent associée aux chevaux âgés, les plus jeunes (en particulier les chevaux de travail) peuvent aussi être touchés. En effet, au-delà de l’âge, de multiples autres facteurs peuvent être à l’origine d’une arthrose précoce chez le cheval. 

Comment dépister l’arthrose chez mon cheval ?

L’arthrose est assez complexe à dépister, car le simple fait de boiter ne signifie pas pour autant que votre cheval est atteint de cette maladie complexe. Néanmoins, il existe plusieurs symptômes qui peuvent vous mettre sur la piste d’une arthrose chez votre cheval : 
  • Il souffre ou semble souffrir à la manipulation d’une articulation : 
  • Votre cheval présente une raideur sur une zone de son corps ou vous entendez des craquements lorsqu’il bouge un membre ; 
  • Il boite à froid ; 
  • L’une de ses articulations est chaude et/ou gonflée. 
Les membres sont logiquement les plus touchés. Mais votre cheval peut également souffrir d’arthrose au niveau de son dos ou de ses vertèbres cervicales. Si vous suspectez de l’arthrose chez votre cheval, il est très important de consulter votre vétérinaire. Ce dernier posera un diagnostic définitif après une radiographie. 

Quelles sont les principales causes de l’arthrose chez le cheval ?

L’arthrose n’a bien souvent pas une seule cause, mais plusieurs. On parle alors d’arthrose primaire ou secondaire. L’arthrose primaire correspond à une dégénérescence de l’articulation tandis qu’en cas d’arthrose secondaire, ce sont des contraintes anormales qui sont responsables.  Les principaux facteurs provoquant l’arthrose chez le cheval sont ceux liés au travail, et notamment la sur sollicitation de l’articulation. Cette dernière peut aussi être enflammée suite à un traumatisme (comme une entorse).  Les autres facteurs de risque de l’arthrose du cheval, liés à sa conformation sont : 
  • De mauvais aplombs (déviations anormales des membres) en raison d’un manque d’entretien ou d’une malformation ; 
  • La croissance : certaines pathologies de croissance comme l’osteochondrose peuvent aussi engendrer de l’arthrose. 
  • L’âge : avec l’âge le cartilage se fragilise, ce qui accentue les risques d’arthrose ; 
  • Infections : la pénétration d’un germe dans une articulation peut dégrader le cartilage ;
  • Les agents chimiques : l’irritation par certains médicaments (injections intra-articulaires avec certains types de cortisone par exemple) peut aussi provoquer de l’arthrose chez le cheval ; 
  • La surcharge pondérale : le surpoids est une contrainte supplémentaiure pour le cartilage

Comment traiter l’arthrose chez le cheval  ?

L’arthrose ne se soigne pas car on ne peut pas faire marche arrière. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour traiter l’arthrose chez le cheval. 

Les traitements médicamenteux

Si L’arthrose de votre cheval est a un stade avancé, votre vétérinaire peut lui prescrire un traitement médicamenteux pour soulager les douleurs. Les plus courants sont les AINS (anti-inflammatoires nonstéroïdiens) qui permettent de réduire l’inflammation et la douleur associée.  Une autre option est l’infiltration ou injection intra-articulaires. Le plus souvent, il s’agit d’anti-inflammatoires stéroïdiens, ou de IRAP et PRP, d’acide hyaluronique ou de glycosaminoglycans polysulfatés. 

Les compléments alimentaires 

Vous l’aurez compris, il n’est pas possible de guérir l’arthrose. Votre mission est plutôt d’en soulager les symptômes et de ralentir son évolution pour que votre cheval en souffre le moins possible.  Etant donné que le traitement sera chronique (une cure sur le long terme), il est donc préférable d’opter pour des solutions naturelles et non invasives. Le laboratoire ESC propose pour cela une gamme de compléments alimentaires 100 % naturels. Les chondroprotecteurs sont particulièrement efficaces pour protéger le cartilage désarticulation et prévenir comme traiter l’arthrose chez le cheval.  Vous pourrez ainsi opter pour : 
  • La glucosamine qui assure la bonne hydratation des tissus articulaires et joue le rôle de lubrifiant ; 
  • La chondroïtine : qui maintient quant à elle la bonne hydratation du cartilage et des os. Elle protège également les cellules cartilagineuses des radicaux libres.
  • Le MSM (ou Méthyl-sulfonyl-méthane) est une source de soufre organique indispensable à la synthèse du collagène. Il possède donc des propriétés hydratantes, résistantes et donne plus d’élasticité et de souplesse aux articulations de votre cheval. 

Comment prévenir l’arthrose chez le cheval ?

L’arthrose pouvant survenir plus tôt que vous ne le pensiez, il est très important de la prévenir, quel que soit l’âge de votre cheval. La supplémentation en chondroprotecteurs est notamment conseillée chez le cheval de sport afin de protéger son système locomoteur et d’éviter les dommages articulaires.  A titre préventif, nos compléments alimentaires contribuent aussi à la souplesse et la flexibilité de votre cheval. Ils sont particulièrement précieux en période de débourrage, avant l’entraînement ou en période de compétition.  Protégez les articulations de votre cheval grâce à nos compléments alimentaires 100 % naturels !