Le système cardio-vasculaire du cheval

Le système cardio vasculaire a pour fonction de faire transporter l’oxygène vers le sang puis les muscles. Doté d’un cœur hypertrophié (le poids du cœur représente environ 8% de sa masse totale contre 4,5% chez l’homme), le cheval bénéficie d’une amplitude de fréquence cardiaque très développée (X7 entre l’état de repos et l’effort). La fréquence cardiaque est de 30 à 40 battements par minute au repos et peut monter jusqu’à 220 battements / minute lors d’efforts importants. La conséquence de ce débit cardiaque est une hyperventilation impliquée dans le mécanisme de performance musculaire. Comme pour l’homme, le cheval en manque d’exercice pourra être sujet à diverses maladies cardio-vasculaires telles que l’infarctus,…

0 commentaire
Le système cardio-vasculaire du cheval
Horse Heart with Circulatory System - Horse Equus Anatomy on blue background

La respiration du cheval – Aider son cheval à mieux respirer

Le système respiratoire ‘supérieur’ du cheval comprend les naseaux et cavités nasales, le larynx et la trachée. La capacité pulmonaire est quant à elle à peu près équivalente proportionnellement à celle de l’homme (capacité de 50L) mais 1,6 fois plus importante que celle du boeuf. De même, alors que la fréquence respiratoire est comparable à celle de l’homme (8 à 12 mouvements / minute) ; la ventilation au repos est 1,5 fois supérieure à celle de l’homme. Sa morphologie (une trachée très longue et étroite) associé au fait que le cheval ne peut pas respirer par la bouche, le rend très fragile sur le plan respiratoire. Très sensible à la poussière, le…

0 commentaire

Les muscles du cheval – Savoir comment développer la masse musculaire

La masse musculaire d’un cheval à l’entraînement représente plus de 50% de son poids ce qui est surdéveloppé en comparaison avec la plupart des autres espèces animales herbivores. Chez l’homme le poids total des muscles représente 35 à 40% du poids total. Cette masse musculaire nécessite une très bonne oxygénation mais également une alimentation adaptée afin de permettre aux muscles de fonctionner correctement. Sur le plan énergétique, les glucides (apportés majoritairement par les céréales et les fibres) sont donc à privilégier. Surveiller l’apport minéral et vitaminique est également indispensable. En effet, le muscle au travail produit de l’acide lactique qui nécessite un apport en sélénium. De même, de nombreux macro-éléments (calcium,…

0 commentaire

La locomotion du cheval – Comprendre l’appareil ostéo-articulaire équin

La croissance du poulain est rapide surtout au cours des 1ers mois de vie. D’un poids moyen de 50kg à la naissance, le poulain prendra environ 1kg par jour jusqu’au sevrage. A ce moment, il aura multiplié par 5 son poids de naissance et pèse 40 à 50% de son poids adulte. Compte-tenu des besoins importants au cours des 1ers mois de vie, il peut être tentant de complémenter l’alimentation d’un poulain encore sous la mère néanmoins des risques de développement de troubles articulaires existent. Le cheval, de par sa morphologie est sujet à de nombreuses fragilités ostéo articulaires dès son plus jeune âge. En effet, les cartilages articulaires sont constitués…

0 commentaire
La locomotion du cheval – Comprendre l’appareil ostéo-articulaire équin
dressage horse and woman rider on dressage competition

La digestion du cheval – Quelle solution naturelle pour l’estomac sensible de votre cheval ?

Comprendre la sensibilité digestive chez le cheval Le cheval est un herbivore nomade non ruminant. Quand il est au pré, il passe la moitié de son temps à manger en marchant. Non ruminant, le cheval compense une insuffisance digestive par une consommation quasi continue de fourrages. En effet, la spécificité de son système digestif réside dans sa moindre capacité à digérer les fourrages. Ceci est dû à la longueur de son tube digestif (près de 130m !) et au rôle de la flore intestinale qui intervient dans la portion terminale du système digestif. Doté d’un seul estomac de taille plutôt petite (15 à 18L), le cheval est donc contraint d’ingérer peu…

0 commentaire