Quels sont les bienfaits des oméga 3 pour les chevaux ?

Résumé

On connaît tous les bienfaits des oméga 3 pour notre santé. Mais on sait moins qu’ils peuvent également être très intéressants pour celle de notre cheval. Et pourtant, cet acide gras polyinsaturé peut faire beaucoup pour sa santé physique aussi bien que mentale, sans oublier la beauté de son pelage. Pour comprendre quel est le […]

Sommaire

On connaît tous les bienfaits des oméga 3 pour notre santé. Mais on sait moins qu’ils peuvent également être très intéressants pour celle de notre cheval. Et pourtant, cet acide gras polyinsaturé peut faire beaucoup pour sa santé physique aussi bien que mentale, sans oublier la beauté de son pelage.  Pour comprendre quel est le rôle et quels sont les bienfaits des oméga 3 pour les chevaux, nous faisons ici le point sur son action et les différentes sources naturelles que vous pouvez donner à votre animal. 

Petite présentation des oméga 3

Avant de comprendre pourquoi ils sont aussi importants pour votre cheval, essayons d’en savoir plus sur les oméga 3.  Il s’agit d’un lipide, plus précisément d’un acide gras polyinsaturé. Il doit son nom aux doubles liaisons de sa chaîne d’hydrocarbure situées sur le Carbone. Les principaux oméga 3 sont 
  • l’eicosapentaenoic (EPA),  
  • le docosahexaénoïque (DHA) 
  • ainsi que l’acide alpha-linolénique (ou ALA). 
Sans entrer dans les détails, les oméga 3 font partie de la grande famille des acides gras essentiels. On les considère comme tels car l’organisme (le nôtre comme celui des chevaux) ne peut pas le produire tout seul. Il faut donc les puiser dans l’alimentation pour couvrir nos apports quotidiens et éviter les risques de carence.  Une carence en oméga 3 peut en effet se révéler dangereuse pour la santé de votre cheval. Son corps les utilise pour produire des molécules très importantes, dont celles que l’on classe dans la catégorie des molécules signal. C’est le cas, par exemple, des prostaglandines, qui contrôlent certains processus physiologiques vitaux pour notre organisme, comme la réaction inflammatoire. 

Un rapport oméga 3 et oméga 6 équilibré

Au-delà de l’apport en oméga 3 de votre cheval, il est également important de surveiller son apport en oméga 6.  L’équilibre entre les deux est essentiel à la bonne santé de votre cheval car si les oméga 3 sont principalement convertis en molécule bloquant la réaction inflammatoire, les oméga 6 sont considérés comme pro-inflammatoires.  Le rapport optimal entre oméga 3 et 6 n’a pas été déterminé pour le cheval. Mais on peut se baser sur les données dont on dispose chez l’homme ainsi que d’autres animaux. Il se situe ainsi certainement entre 1/4 et 1/6. Les chevaux qui consomment beaucoup d’herbe fraîche et peu de céréales n’auront généralement pas un apport très important en oméga-6. C’est une bonne chose, car malgré qu’une réponse inflammatoire excessive soit mauvaise pour sa santé, elle reste essentielle dans certains cas, comme la guérison d’une plaie.  En ajoutant des oméga 3 à l’alimentation de votre cheval, vous participerez donc à rétablir l’équilibre entre composés anti- et pro inflammatoire. 

Les bienfaits des oméga 3 pour la santé du cheval 

Maintenant que l’on comprend mieux le rôle que tiennent les oméga 3 dans l’organisme de votre cheval, nous allons pouvoir creuser les nombreux bienfaits qu’un apport en acides gras peut avoir sur sa santé.  Les propriétés naturelles des oméga 3 sont nombreuses. Voici les plus intéressants pour votre animal : 

1. Les oméga 3 réduisent le stress du cheval 

L’un des principaux bienfaits des oméga 3 pour les chevaux est leur effet calmant. Les chevaux qui sont complémentés en acides gras essentiels sont en effet généralement plus calmes en raison d’une fréquence cardiaque au repos plus basse et d’une diminution des niveaux de cortisol.  Votre cheval peut ainsi être plus facile à manipuler, en particulier si vous devez le transporter. Un bon apport en oméga 3 permettrait également de réduire certains comportements associés au confinement dans un box, comme le tic à l’appui.  

2. Les acides gras essentiels favorisent la santé respiratoire

On considère également qu’un apport en oméga 3 peut aider à réduire la toux chez le cheval. Plus globalement, c’est un bon moyen naturel d’améliorer sa fonction pulmonaire (notamment en réduisant l’inflammation des poumons chez les chevaux qui souffrent d’asthme ou d’emphysème). 

3. Les omégas 3 améliorent la santé des articulations 

Si votre cheval souffre d’arthrite, un complément en oméga 3 peut soulager les douleurs en réduisant les marqueurs inflammatoires. Vous verrez qu’il sera moins réticent à sortir faire de l’exercice et que ses foulées s’allongeront progressivement.  Une étude menée sur des chevaux a également prouvé qu’un apport en oméga 3 (et particulièrement en DHA) réduisait la réaction inflammatoire et la boiterie. 

4. Améliorer la qualité du poil et réduire les allergies cutanées

Les oméga 3 ont également des bienfaits pour la peau et le pelage de votre cheval. Des taux plus élevés d’acides gras oméga 3 se traduisent en effet par un poil plus sain, lustré et brillant Mais les oméga 3 renforcent aussi la fonction de protection de la peau, aidant à maintenir l’hydratation et à contrer les agents irritants. C’est particulièrement intéressant pour les chevaux hypersensibles aux piqûres d’insectes et qui vont développer des réactions allergiques comme la dermite Une alimentation riche en ALA (que l’on trouve par exemple dans les grains de lin) réduira cette sensibilité et l’apparition d’allergies cutanées. 

5. Les oméga 3 facilitent la digestion 

Un apport en oméga 3 permet également daugmenter la digestibilité de l’alimentation que vous donnez à votre cheval. Les acides gras essentiels vont en effet réguler et protéger l’estomac en diminuant la production d’acide gastrique.  Ce dernier a pour effet de causer une fermentation trop rapide des sucres et de l’amidon et provoquent donc de l’acidose dans le gros intestin de votre cheval. En plus de faciliter la digestion, une supplémentation en oméga 3 peut également être bénéfique pour les chevaux atteints du syndrôme métabolique équin, soit d’une trop grande sensibilité à l’insuline. Elle réduit ainsi la formation de dépôts graisseux et réduit les risques de fourbure ainsi que d’obésité. 

6. Les acides gras essentiels améliorent l’endurance à l’effort des chevaux 

Parmi les bienfaits des oméga 3 pour le cheval les plus intéressants, il faut également mentionner leurs effets sur la forme physique de votre animal. Ces derniers permettent en effet de mieux conserver le glycogène, une importante source d’énergie pour les chevaux. Une suplémentation en acides gras essentiels évitera donc qu’ils ne s’épuisent trop rapidement.  Plus globalement, les oméga 3 sont connus pour améliorer la tolérance à l’effort et les performances du cheval. Ils préviennent les lésions musculaires en réduisant le taux de créatine kinase dans le sang. Sans oublier qu’en augmentant la production d’enzymes antioxydants (notamment la glutathion peroxydase et la superoxyde dismutase), les oméga 3 l’aideront à récupérer plus facilement. 

7. oméga 3 et santé reproductive du cheval

Pour finir, les oméga 3 sont reconnus comme un supplément essentiel à la santé reproductive des juments, mais aussi des étalons. Une alimentation riche en DHA va en effet améliorer la qualité de leur sperme. En effet, il permet une augmentation du nombre de spermatozoïdes de bonne morphologie et améliore leur mobilité.  Chez la jument, les oméga 3 augmentent aussi la qualité des ovules. De plus, ils boostent la qualité immunologique du colostrum et donc l’immunité du poulain. Des études ont également montré qu’un apport en oméga 3 (en particulier le DHA) pendant la gestation facilite les nouvelles tâches des poulains, comme le débourrage. On utilise de plus les huiles végétales chez le cheval maigre pour le faire grossir. Cela évite de donner de trop grosses quantités de concentrés.

Comment booster les apports en omégas 3 de mon cheval ?

On trouve des oméga 3 dans de nombreux aliments ou compléments alimentaires pour les chevaux.  Ils sont par exemple très présents dans les graines et l’huile de lin, mais aussi dans les algues et les crustacés. Pour faciliter l’apport en oméga 3 de votre cheval, et l’introduire graduellement à sa ration, nous vous conseillons d’opter pour les huiles de poisson.  Les omégas 3 qui proviennent de la mer sont en effet plus riches en EPA et DHA que les oméga 3 d’origine végétale; Ils ont aussi une meilleure biodisponibilité et peuvent donc être mieux utilisés par l’organisme de votre cheval.  Notre laboratoire propose une huile de foie de morue riche en oméga 3, mais aussi en vitamine D. Elle sera particulièrement efficace pour les chevaux âgés qui manquent d’appétit et d’énergie, et contribuera à améliorer leur état et facilitera la mue. On la conseille également en cas de syndrôme de cushing. 
Pelage