COPROSCOPIE CHEVAL – Kit de prélèvement complet

37,50 TTC
125,00 /kg

11 en stock

La coproscopie chez le cheval est une analyse des crottins sous microscope qui permet de connaitre le statut parasitaire d’un cheval et s’il faut ou non le vermifuger. Kit complet facilitant le prélèvement et l’envoi de l’échantillon. Analyse réalisé par notre partenaire certifié EUROFINS. Résultats communiqués directement par notre vétérinaire.

Référence : ESCOPRO1 Catégorie : EAN: N/A

Pourquoi réaliser une coproscopie chez le cheval ?

La coproscopie chez le cheval est une analyse des crottins sous microscope qui permet de connaitre à un instant donné le statut parasitaire d’un cheval et s’il faut ou non le vermifuger.

Pour réaliser ses coproscopies, ESC Laboratoire a sélectionné comme partenaire EUROFINS, laboratoire certifié et leader européen des analyses de laboratoire.

L’analyse coproscopique fait partie intégrante du principe de vermifugation raisonnée qui consiste à n’utiliser de vermifuge chimique que lorsque c’est nécessaire. Pour rappel, la vermifugation systématique 3 à 4 fois par an favorise l’apparition chez les parasites de résistances à certaines molécules, affaiblit le microbiote intestinal de l’animal et a un impact négatif sur l’environnement.

La coproscopie chez le cheval peut être réalisée chez un individu isolé ou dans le cadre d’une gestion de troupeau. Elle permet alors de connaître les animaux qui hébergent le plus de parasites (on considère que 80% des parasites d’un troupeau sont hébergés chez seulement 20% des équidés appelés “forts excréteurs”) et de mettre en place un protocole de vermifugation adapté.
La coproscopie permet donc, en plus des avantages sus-cités, de faire des économies sur le moyen et le long terme en limitant le nombre de traitements utilisés.

En quoi consiste la coproscopie chez le cheval ?

La coproscopie chez le cheval est une méthode simple, rapide et non invasive qui consiste à observer avec un microscope les oeufs de tel ou tel parasite et les compter à l’aide d’une petit grille. L’analyse coproscopique est donc une analyse qualitative et quantitative.
Ce sont comme vous l’avez compris les oeufs des parasites excrétés dans les crottins qui sont analysés et non les parasites adultes ou les larves.

Analyse qualitative : La présence d’oeufs de certains parasites digestifs qu’on ne doit pas trouver chez un cheval sain (comme le ténia) est un indicateur pour vermifuger. Cette analyse permet également d’adapter la molécule utilisée.

Analyse quantitative : Le comptage des oeufs, exprimé en nombre d’oeufs par gramme de crottin ou opg, donne une indication sur la quantité de parasites adultes présents dans l’organisme du cheval.
Dans le cas particulier des petits strongles, un seuil de 200 opg a été défini, au-delà duquel il est préférable de traiter. En effet, le pouvoir pathogène des petits strongles étant peu élevé chez un cheval en bonne santé, l’objectif est de limiter l’infestation à un état acceptable pour sa santé, sans éliminer tous les parasites? Cela permet de limiter ainsi le nombre de vermifuges utilisés.

De quoi est composé le kit de prélèvement pour coproscopie ?

Une fois votre commande passée sur le site,  vous recevez dans votre colis un kit de prélèvement complet spécialement conçu pour faciliter le prélèvement et l’envoi au laboratoire d’analyse des crottins de votre cheval.

Le kit de prélèvement pour coproscopie est composé de :
– 1 feuille de renseignements avec méthode de prélèvement, à remplir avant envoi (ne pas oublier votre adresse mail et si possible votre numéro téléphone pour que notre vétérinaire puisse vous contacter facilement),
– 1 flacon de prélèvement stérile (60ml) pour l’échantillon de crottin,
– 1 sachet de transport Biohazard qui contiendra le flacon,
– 1 enveloppe bulle qui contiendra le sachet Biohazard et la feuille de renseignements complétée,
– 1 bon Chronopost 13h avec enveloppe.

Comment réaliser et envoyer le prélèvement pour la coproscopie ?

1 – Prélever du crottin frais, directement dans le rectum de l’animal ou dès qu’il vient d’être fait.
2 – Remplir le flacon de prélèvement jusqu’à 1 cm maximum du bord supérieur (25 grammes minimum),
3 – Bien fermer le flacon et l’essuyer.
4 – Identifier le flacon avec le numéro de l’animal, tel qu’il est inscrit sur la feuille de demande d’analyses.
5 – Disposer le flacon dans le sachet de transport Biohazard et le sceller.
6 – Disposer le sachet scellé dans l’enveloppe bulle avec le document complété.
7 – Placer l’enveloppe bulle dans l’enveloppe Chronopost et se rendre au bureau de poste avec le bon CHRONO  13 et l’enveloppe pré-payée.

Une fois l’échantillon de crottins réceptionné et analysé par notre partenaire EUROFINS, les résultats de la coproscopie de votre cheval sont directement envoyés au vétérinaire d’ESC laboratoire.
C’est ce dernier qui vous contacte par mail (et éventuellement par téléphone selon les cas) pour vous communiquer ces résultats et vous conseiller.

Compter environ 5 jours ouvrés après réception de l’échantillon par EUROFINS pour recevoir les résultats.

Les conseils de notre vétérinaire
– Envoyer si possible le prélèvement de crottin le jour-même, sinon le conserver au frais jusqu’à 24h.
– En période chaude, ajouter une poche de glace pour l’envoi Chronopost.
– Eviter d’envoyer le prélèvement le vendredi.

Quels sont les parasites digestifs retrouvés à la coproscopie ?

La coproscopie permet d’observer les oeufs de la majorité des parasites digestifs chez le cheval : les strongles digestifs, les oxyures, les anoplocéphales (ténias), les coccidies, ainsi que les strongyloïdes et les parascaris (qui sont des parasites du poulain).

A quel moment doit-on réaliser une coproscopie ?

Il est recommandé de réaliser une coproscopie chez le cheval :
– En cas de suspicion de parasitisme,
– Pour remplacer une vermifugation à l’aveugle (bien que certains recommandent 1 à 2 vermifugations systématiques par an, notamment à l’automne),
– Pour vérifier l’efficacité d’un vermifuge : dans ce cas, réaliser une coproscopie de contrôle 2 à 3 semaines après la vermifugation,
– A l’arrivée d’un nouvel individu,
– Afin de mettre en place un programme de vermifugation raisonnée au sein d’un troupeau.

La fréquence des coproscopies dépend de plusieurs critères :
– Examen clinique du cheval,
– Conditions de vie (le risque de parasitisme est plus important en cas de surpâturage et d’une mauvaise gestion des pâtures),
– Statut parasitaire (faible ou fort excréteur).

En règle générale, chez un animal sain vivant dans de bonnes conditions, on réalise 3 coproscopies la première année et 2 par an les années suivantes.

Quelles sont les limites de la coproscopie chez le cheval ?

La coproscopie chez le cheval présente certaines limites :
– Il n’est pas possible de différencier les oeufs des petits strongles (également appelés cyathostomes) des oeufs de grands stongles. Il faut pour cela faire une analyse très poussée. On considère aujourd’hui que la grande majorité des oeufs de strongles retrouvés lors de la coproscopie sont des oeufs de petits strongles, les grands strongles ayant été en grande partie éradiqués par les programmes de vermifugation excessive des dernières décennies.
– Les vers sont moins actifs pendant la saison froide, notamment les petits strongles qui peuvent s’enkyster dans la muqueuse intestinale (on parle d’hypobiose). Il est dès lors possible d’avoir des faux négatifs pendant cette période.
– Certains considèrent que certains vers comme le ténia excrètent leurs oeufs de façon intermittente. Cette théorie semble aujourd’hui remise en cause.
– Il est difficile d’isoler les oeufs d’oxyures dans les crottins, les femelles pondant majoritairement aux marges de l’anus (ce sont ces parasites qui sont responsables des démangeaisons de cette région). Seul un “scotch-test” permet de les isoler en acs de résultat négatif.
– Certains vers comme les gastérophiles ne sont pas isolés à la coproscopie.

Quand et avec quoi vermifuger votre cheval ?

Vous ne pouvez pas prendre cette décision tout seul. C’est pourquoi le vétérinaire d’ESC laboratoire vous contactera par mail (et éventuellement par téléphone) pour vous communiquer les résultats de la coproscopie de votre cheval et vous conseiller, notamment s’il y a besoin de prendre contact avec votre vétérinaire.

En effet, la décision finale de vermifuger ou non appartient à votre vétérinaire traitant. Ce dernier connaît les différents parasites digestifs du cheval et tiendra compte, en plus des résultats de la coproscopie, de différents critères pour décider d’une éventuelle vermifugation : état clinique de votre cheval (amaigrissement, poil piqué, coliques éventuelles, etc.), conditions de vie (notamment s’il y a un éventuel surpâturage), gestion de troupeau …
N’oubliez pas qu’un vermifuge chimique est un médicament sur ordonnance (pour la grande majorité des vermifuges).

Après vermifigation, il est recommandé de ramasser les crottins pendant 3 à 5 jours, au risque de contaminer les pâtures.

Une fois votre commande passée sur le site,  vous recevez dans votre colis un kit de prélèvement complet spécialement conçu pour faciliter le prélèvement et l’envoi au laboratoire d’analyse les crottins de votre cheval.

Le kit de prélèvement pour coproscopie est composé de :
– 1 feuille de renseignements avec méthode de prélèvement, à remplir avant envoi (ne pas oublier votre adresse mail et si possible votre numéro téléphone pour que notre vétérinaire puisse vous contacter facilement),
– 1 flacon de prélèvement stérile (60ml) pour l’échantillon de crottin,
– 1 sachet de transport Biohazard qui contiendra le flacon,
– 1 enveloppe bulle qui contiendra le sachet Biohazard et la feuille de renseignements complétée,
– 1 bon Chronopost 13h avec enveloppe.

1 – Prélever du crottin frais, directement dans le rectum de l’animal ou dès qu’il vient d’être fait.
2 – Remplir le flacon de prélèvement jusqu’à 1 cm maximum du bord supérieur (25 grammes minimum),
3 – Bien fermer le flacon et l’essuyer.
4 – Identifier le flacon avec le numéro de l’animal, tel qu’il est inscrit sur la feuille de demande d’analyses.
5 – Disposer le flacon dans le sachet de transport Biohazard et le sceller.
6 – Disposer le sachet scellé dans l’enveloppe bulle avec le document complété.
7 – Placer l’enveloppe bulle dans l’enveloppe Chronopost et se rendre au bureau de poste avec le bon CHRONO  13 et l’enveloppe pré-payée.

Les conseils de notre vétérinaire
– Envoyer si possible le prélèvement le jour-même, sinon le conserver au frais jusqu’à 24h.
– En période chaude, ajouter une poche de glace pour l’envoi Chronopost.
– Eviter d’envoyer le prélèvement le vendredi.

Pour réaliser ses coproscopies, ESC Laboratoire a sélectionné comme partenaire EUROFINS, laboratoire certifié et leader européen des analyses de laboratoire.

Une fois l’analyse réalisée par EUROFINS, les résultats de la coproscopie de votre cheval sont directement envoyés au vétérinaire d’ESC laboratoire.
C’est ce dernier qui vous contacte par mail (éventuellement par téléphone) pour vous communiquer ces résultats et vous conseiller.

Compter environ 5 jours ouvrés après réception par EUROFINS des crottins de votre cheval pour recevoir les résultats.