[vc_row][vc_column width=”5/12″][vc_single_image image=”730″ img_size=”full”][vc_empty_space][/vc_column][vc_column width=”7/12″][vc_empty_space][vc_column_text]

La phytothérapie concerne l’utilisation des plantes et de leurs principes actifs dans les traitements thérapeutiques. Cette pratique a plusieurs milliers d’années et repose aujourd’hui sur une démarche scientifique ayant permis d’identifier les propriétés des plantes ainsi que leurs bénéfice sur l’organisme. Selon l’OMS, la phytothérapie est encore considérée comme la médecine de référence et traditionnelle dans certains pays.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”7/12″][vc_empty_space height=”25px”][vc_column_text]

Dans le domaine équin, l’apparition de la phytothérapie dans le traitement des pathologies équines est beaucoup plus récent. De nombreux ouvrages de référence ont été écrits au cours des 20 dernières années par des défenseurs de pratiques thérapeutiques complémentaires à la médecine vétérinaire. Ces études permettent de mieux comprendre les bienfaits des plantes sur l’organisme équin mais également d’identifier les types de préparation ainsi que leur mode d’administration. La pratique phytothérapiquee présente également l’avantage de pouvoir agir en amont et de limiter certains facteurs de risques. De nombreux produits de soins à base de plantes existent en effet sur le marché afin de :

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”5/12″][vc_single_image image=”732″ img_size=”full”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]1. limiter les risques de carences liées à des dépenses organiques importantes en période d’exercices physiques intenses/ 2. préparer les muscles avant l’effort, surtout par temps froid afin de réduire les risques de tendinites/ 3. reconstituer les réserves après les changements de saison afin d’optimiser les disponibilités de l’organisme/ 4. éliminer l’acide lactique après les épreuves afin de réduire les risques de douleurs musculaires et contractures/ 5. déstresser les chevaux nerveux (avant les compétitions, transports…) afin de limiter les risques d ’ulcères ou de coliques[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”5/12″][vc_single_image image=”733″ img_size=”full”][/vc_column][vc_column width=”7/12″][vc_empty_space][vc_column_text]

Pour plus d’efficacité, les principes actifs végétaux peuvent également être supplémentés en vitamines, minéraux, oligo-éléments, algues marines…Ces compléments alimentaires sont dans ce cas administrés par voie orale en complément de la ration de base. Leur efficacité directement liée à la biodisponibilité par l’organisme est donc renforcée par le processus de digestibilité. L’action long terme de la phytonutrition solide qui nécessite mastication et digestion lente est donc préférable aux solutions buvables.

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][/vc_column][/vc_row]

Fermer le menu
×

Panier